Salon z'enfants!

SourireSalonefantLa subvention de fonctionnement du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis pour le Salon du livre et de la presse jeunesse est entièrement maintenue.

 

Malgré les difficultés financières auxquelles il doit faire face, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, principal financeur des actions culturelles du Salon, a décidé de maintenir ses subventions, jusque là incertaines. L’annonce a été faite jeudi 8 avril lors du discours préliminaire à la présentation du budget 2010 par le Président de l'assemblée départementale Claude Bartolone. Cela a été confirmé par Emmanuel Constant, Vice-Président à la culture : « notre volonté est de « sauver le salon », (…) et, plus encore, de continuer à offrir aux 50 000 enfants de la Seine-Saint-Denis qui ont été concernés en 2009 par les actions du CPLJ une politique de lecture publique ambitieuse, innovante, vaste et incroyablement utile dans le département le plus jeune de France, mais aussi celui où l’apprentissage de la langue française est un enjeu d’intégration républicaine. »

C’est une excellente nouvelle. L’appel à « ne pas couper les ailes du Salon du livre  et de la presse jeunesse » a été entendu.

Nous sommes heureux, soulagés mais également vigilants quant à la fragilité de notre budget et attentifs aux soutiens à venir de tous nos partenaires, notamment concernant les récentes propositions pour le développement de la lecture annoncées par le Ministère de la Culture. De même, nous restons soucieux de l’avenir de l’ensemble des budgets culturels du département, et plus particulièrement de celui de Livres au trésor dont il n’est pas sûr que la pérennité financière soit acquise.

 

En une semaine, treize mille personnes ont signé notre appel. Un immense merci à eux. Merci aussi à tous ceux qui l’ont relayé, accompagné, enrichi par leurs commentaires.

 

Cette mobilisation et les réflexions déposées sur ce blog ont éclairci l’horizon. Sans aucun doute ce mouvement de réaction contribue aussi à donner de la vitalité, de la modernité, du désir à cette idée toute simple : les enfants ont besoin de livres et de littérature pour grandir. Partout, en Seine-Saint-Denis, et ailleurs. 

Vous souhaitez continuer à nous faire part de votre histoire, votre relation au Salon, déposer des messages 
Cette espace de dialogue reste ouvert, cliquez ici

Vous souhaitez nous adresser directement un message, cliquez ici